Close

« Quand on est à l’hôpital pour un séjour prolongé lié à la naissance, on a besoin des meilleures conditions possibles pour passer au travers.

Le réaménagement du programme mère-enfant à l’Hôpital régional Chaleur permettra de mieux accommoder les deux parents, que ce soit dans des chambres plus grandes ou des salons pour la famille. »

LA MEILLEURE FAÇON DE PENSER AUX ENFANTS ET D’AIDER LES PARENTS

« Au printemps 2015, j’ai passé 5 semaines à la pouponnière de l’Hôpital régional Chaleur après un accouchement prématuré de jumeaux pour lequel j’avais été amenée d’urgence à Moncton. À 28 semaines de grossesse, j’ai subi une césarienne et les deux bébés, Maude et Julien, sont nés. Malheureusement, Julien nous a quittés après 4 jours dans l’incubateur… Mon conjoint et moi étions seuls à Moncton et, malgré le fait que ma famille nous ait rendu visite, c’était long et difficile. 

« Quand on m’a annoncé que Maude était assez stable pour un transfert à Bathurst, j’ai été soulagée. Elle pesait 2,5 lb à notre arrivée aux soins intensifs de la pouponnière de l’Hôpital régional Chaleur. Je ne sais comment remercier les médecins, les infirmières et le personnel pour tout leur soutien et leur gentillesse. Mon conjoint et moi venions voir Maude le jour. Elle était nourrie par un tube et je la prenais pour la bercer durant son gavage. Pendant la nuit, ce sont les infirmières qui la berçaient, lui parlaient et s’occupaient d’elle. À sa sortie, elle se portait bien et son poids avait doublé.

« Quand on est à l’hôpital pour un séjour prolongé lié à la naissance, on a besoin des meilleures conditions possibles pour passer au travers. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de bons soins pour la maman, mais qu’il n’y avait pas assez d’espace pour le papa. Le réaménagement du Programme mère-enfant à l’Hôpital régional Chaleur permettra de mieux accommoder les deux parents, que ce soit dans des chambres plus grandes ou des salons pour la famille.

Lors de mon séjour, j’ai demandé aux gens qui voulaient m’aider de nous envoyer leurs bonnes pensées et… de faire un don! C’est encore plus important maintenant, dans le cadre de la campagne majeure de financement pour améliorer la qualité des soins et les conditions de séjour au Programme mère-enfant. Faites votre don. C’est la meilleure façon de penser aux enfants et d’aider les parents. »

JESSICA POIRIER
MAMAN